L’avocat Éric Dupond-Moretti invoque Botul et Magritte et évoque « une veille pompe à biiiiip » dans une lettre incendiaire adressée à Bernard-Henri Lévy

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *